Menu

Werner Herzog Volume 2 (1976 - 1982)

Un coffret édité par Potemkine.

1976-1982 : Nouvelle décennie dans la filmographie Herzog ! Après le succès d’Aguirre et de L’Enigme de Kaspar Hauser, Werner Herzog, toujours fidèle à son goût de l’exploit et des marges, repousse ici les limites de son cinéma : entre tournage sous hypnose (Coeur de verre, 1976), excursion en Guadeloupe aux abords d’un volcan sur le point d’exploser (La Soufrière, 1977), remake audacieux d’un classique allemand (Nosferatu, fantôme de la nuit, 1979), premières incursions américaines (How Much Wood...,1976), mais aussi la sourde plainte de La Ballade de Bruno (1976), Herzog joue avec le feu, jusqu’au point de rupture : la légendaire équipée amazionienne de Fitzcarraldo (1982), expérience inoubliable de cinéma total.

Le coffret


Le coffret 2 comprend un livret de 100 pages ainsi que les films suivants :
- Cœur de verre, 1976, 94’
- Personne ne veut jouer avec moi, 1976, 14’
- How much wood would a woodchuck chuck, 1976, 45’
- La Soufrière, 1977, 30’
- La Ballade de Bruno, 1977, 43’
- Woyzeck, 1979, 115’
- Nosferatu, 1979, 84’
- Fric et foi, 1982, 74’
- Fitzcarraldo, 1982, 150’

Cœur de verre

En Basse-Bavière, au XVIIIe siècle, un maître verrier, Mühlbeck meurt en emportant le secret de la fabrication du Verre-Rubis. Le berger Hias, qui possède un don de voyance, prédit dans le même temps la destruction du village et l’Apocalypse. Le maître de la verrerie se lance corps et âme dans la recherche de la formule du Verre-Rubis, sa quête tournant bientôt à l’obsession. Il entraîne avec lui les villageois qui, bientôt, accomplissent les prédictions de Hias…

How much wood would a woodchuck chuck

Herzog suit ici un championnat de commissaires-priseurs de vente de bétail en Pennsylvanie. Il interroge différents concurrents et capte leurs performances sur scène. Loin d’une vision ironique de « Ploucland », Herzog se passionne ici pour ces fous de la langue qui transforment une vente aux enchères en joute orale ou le débit transforme la parole en musique.

La Soufrière

En 1976, Herzog se rend en Guadeloupe alors que le volcan de La Soufrière menace d’entrer en éruption. D’après les sismographes, s’annonce une catastrophe inévitable dont la puissance pourrait être équivalente à celle de cinq bombes atomiques. 75 000 habitants sont alors évacués de Basse-Terre. Herzog part à la rencontre d’une poignée d’habitants qui ont choisi de rester, au péril de leur vie.

La Ballade de Bruno

Bruno Stroszek (Bruno S.) sort de prison. Il rencontre Eva (Eva Mattes), une prostituée brutalisée par ses proxénètes. Ces deux être malmenés par la vie se lient d’amitié et Bruno la recueille sous son toit. Mais les souteneurs les harcèlent et ils décident de tout quitter pour se rendre en Amérique avec le vieux Scheitz (Clemens Scheitz), le seul ami de Bruno. Un cousin de ce dernier y tient un garage et les aide à s’installer. Mais leurs espoirs d’une nouvelle vie se heurtent rapidement à la réalité.

Woyzeck

Le soldat Woyzeck est installé avec sa femme Marie et son jeune enfant dans une petite ville calme de la campagne allemande. Méprisé par ses supérieurs, maltraité par le médecin militaire qui l’utilise comme cobaye de ses expériences, moqué par ses camarades de la garnison, Woyzeck souffre de plus en plus des humiliations qu’il subit.

Nosferatu

Employé dans une étude de notaire de Wismar, Jonathan Harker se voit confier pour mission de se rendre en Transylvanie afin d’acter la vente d’une demeure au comte Dracula. Navré de devoir quitter Lucy, sa jeune épouse, il chevauche vers le château de son acquéreur. En route, villageois et roms l’avertissent du danger qui l’attend s’il se rend dans ces terres maudites. Car le comte Dracula est un vampire, incapable de mourir, qui se repaît du sang de vivants. Jonathan devient son prisonnier. Ému par une photographie de Lucy, Dracula entreprend de la rejoindre à Virna.

Fric et foi

On suit dans ce documentaire le Dr. Scott, un prédicateur qui chaque jour anime pendant une dizaine d’heures sa chaîne câblée. Il exhorte les téléspectateurs à se livrer totalement à Dieu, mais aussi à ouvrir leurs portefeuilles pour soutenir son église.

Fitzcarraldo

Fitzgerald, un irlandais qui se fait appeler Fitzcarraldo, est un rêveur. Il a fait fortune au Pérou en montant une compagnie de chemin de fer avant de faire faillite suite à un projet trop novateur. Il s’est lancé depuis dans la fabrication de pains de glaces (comme Harisson Ford dans Mosquito Coast, un autre utopiste…), mais a déjà un autre rêve : mélomane, fou d’opéra, il a décidé de construire un opéra au milieu de le forêt péruvienne et d’y inviter pour l’ouverture son idole, le grand Caruso. La haute société se moque de ce fou qu’ils nomment « le chevalier de l’inutile », mais Fitzcarraldo n’en démord pas. Pour que ce projet puisse voir le jour, il doit d’abord trouver de l’argent. Il rachète une concession de caoutchouc qui, selon lui, devrait lui permettre de se renflouer. Celle-ci lui est vendue une bouchée de pain car elle est réputée inaccessible, mais Fitzcarraldo a justement une idée de génie : faire franchir la montagne séparant deux bras de rivière par un vapeur de plus de 300 tonnes, ce qui permettrait l’ouverture de l’exploitation. Soutenu par l’influente Molly (Claudia Cardinale), il se lance dans ce nouveau défi, rachetant un vieux rafiot qu’il rafistole et embarquant sur l’Amazone…

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente

À propos

Le coffret 2 comprend un livret de 100 pages ainsi que les films suivants :
- Cœur de verre, 1976, 94’
- Personne ne veut jouer avec moi, 1976, 14’
- How much wood would a woodchuck chuck, 1976, 45’
- La Soufrière, 1977, 30’
- La Ballade de Bruno, 1977, 43’
- Woyzeck, 1979, 115’
- Nosferatu, 1979, 84’
- Fric et foi, 1982, 74’
- Fitzcarraldo, 1982, 150’