Menu

Oublier la loi travail... se souvenir de l’histoire sociale.

Dans un formidable bras d’honneur à l’Histoire, c’est un gouvernement faussement "socialiste" qui aura eu le culot de proposer une loi qui met par terre plus d’un siècle de conquêtes sociales. Les "communicants" et leur imagination débordante ont choisi pour symboliser cette grande trahison une femme, jeune, "issue de la diversité". Ces gens-là croient avoir le sens de l’Histoire, celui de l’image. Mais l’image ne ment jamais si on y regarde de plus près. Elle porte en elle sa propre vérité. Ici, un révélateur de plus de la vraie nature de ce gouvernement qui n’a décidément rien de "socialiste".

Voici d’autres images, d’autres histoires, qui racontent, à travers quelques films, chacun à leur façon, pourquoi cette fameuse "loi travail" ne peut pas nous convaincre :

A L’ORIGINE : LES LUTTES POUR LA JOURNéE DE 8h00

Jamais les gros possédants se sont réveillés un matin et se sont dit spontanément : "Tiens ! Si on sacrifiait un peu de nos immenses profits pour le bien de nos employés ?". Au mieux, ils se sont dit qu’avec un peu de paternalisme, ça serait plus efficace et qu’ils calmeraient la "grogne"... Au fil de l’Histoire, les véritables progrès sociaux ont été acquis par des luttes, de longues luttes...

Grève générale

L’histoire des luttes syndicales en France est traversée par des idées et des actes qui ont marqué cet âge d’or et ont abouti aux conquêtes sociales qui fondent le monde du travail d’aujourd’hui. L’idée de "grève générale" oppose très vite différents courants progressistes : Les (vrais) socialistes, Jean Jaurès, Jules Guesde, les syndicalistes révolutionnaires du début de la CGT, Emile Pouget, Pierre Monatte... La revendication principale qui va traverser ces luttes est la journée des 8 heures. Avec elle l’idée qu’un ouvrier n’est pas qu’un être dévoué au travail, mais qu’une journée doit laisser le temps pour vivre en dehors du travail. Un idée qui a mis du temps à se concrétiser et qui est remise en cause par Hollande, Macron, Valls et compagnie...

- En savoir plus sur le film
- Voir le film en VOD (prix libre)
- en DVD

Pour la journée des 8 heures, Chicago, 1er mai 1886

Cette grande lutte pour la journée des 8 heures était aussi l’objet d’une lutte acharnée aux Etats-Unis à la fin du XIXè siècle. Cette histoire est à l’origine notamment de la fameuse journée de mobilisation syndicale du 1er Mai.

- En savoir plus sur le film
- Voir en VOD
- Voir en DVD

MAI 68, UNE Révolution mentale

C’est la suite de l’histoire. C’est aussi le théâtre d’un conflit de générations. Et ça ne se résume ni en quelques lignes ni en un film. Mais parmi les nombreux acquis de mai 68, il y a cette formidable prise de conscience qui touchera plusieurs générations. Et ces débats devant les grilles des usines, avec ces univers qui se rencontrent (ou pas), ouvriers et étudiants, si loin, si proches.

- En savoir plus
- Voir le film en VOD

LA PISTE AUTO-GESTIONAIRE

Dans la continuité d’une idée qui étaient portée depuis l’origine par les ouvriers, notamment pendant La Commune mais aussi à chaque fois que revient l’idée de grève générale (voir le film Une histoire de la grève générale), revient l’idée sous-jacente de la reprise en main des moyens de production par celles et ceux qui font tourner la machine.
Dans la foulée de Mai 68, où "tout devient possible", l’expérience des LIP est la démonstration que l’on peut déposséder les possédants. Mais elle deviendra l’exemple à abattre pour le pouvoir qui ne veut justement pas d’exemple.

- En savoir plus
- Voir en VOD

Le "grand patronat" de l’époque et ses alliés politiques ont tout fait pour appliquer la doctrine Rockefeller : "Ne pas les laisser penser que la lutte ça peut marcher !".
Pourtant, l’histoire a donné raison aux LIP et ce film le grave dans la mémoire populaire.

LE GRAND MOUVEMENT CONTRE LA CASSE DES RETRAITES EN 2010

En 2010, le gouvernement Sarkozy s’attaque une fois de plus à un acquis important des luttes sociales passées : le droit à la retraite. La "réforme" est bien sûr présentée comme la solution pour sauver ce régime "privilégié". La France est dans la rue. Au plus fort du mouvement, près de 80% de l’opinion est défavorable à la réforme. La casse des retraites se fera en force et le gouvernement Hollande ne reviendra pas en arrière.

- En savoir plus sur le film
- Voir en VOD
- Voir en DVD

LA RéVOLTE DES ESCLAVES MODERNES

L’immigration est une aubaine pour certaines entreprises qui y voient une manne de main d’œuvre bon marché, soumise et à exploiter sans retenue... Pourtant, parfois, les esclaves brisent leurs chaînes...

Comme ici, à Paris en mars 2002, où des femmes de chambre employées par la société Arcade pour travailler dans les hôtels Accor, se mettent en grève et vont gagner.

- En savoir plus
- Voir le film en VOD
- Voir le film en DVD

La lutte continue ici quelques années plus tard :

- En savoir plus
- Voir le film en VOD

Et comme ici, en 2009 à Clean Multiservices, une société de nettoyage ordinaire.

`

- En savoir plus
- Voir le film en VOD
- Voir le film en DVD

ILS SE TUENT AU TRAVAIL

Dans son livre coup de poing Putain d’usine, Jean-Pierre Levaray, ouvrier dans une usine chimique, levait le voile sur les non-dits de la condition ouvrière. Le livre se terminait au moment de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse. Dans un film éponyme réalisé par Rémy Ricordeau, Jean-Pierre Levaray et ses collègues s’interrogent sur le sens de leur travail, sur les finalités du salariat et plus généralement sur les contradictions d’une société dans laquelle chacun, à des degrés divers, s’en ressent tout autant la victime que le complice involontaire.

- En savoir plus sur le film
- Voir en VOD
- Voir en DVD

A Goodyear, on meurt pour des pneus neufs, puis on vous jette comme un vieux pneu usé.

- En savoir plus
- Voir en VOD
- Voir en DVD

Des nouvelles du fond

Un témoignage de notre temps

Eric est cordiste, il ne fabrique pas des cordes, il les utilise quand les moyens traditionnels ne permettent pas d’accéder à certains endroits. Il a livré son témoignage au journal La Brique qui en a publié un extrait dans son n°46 et l’intégralité de son texte est à lire ICI.

Illustration : Gourmelin, Le travail (1978)

UN DERNIER SURSAUT POUR PARTIR DIGNEMENT

La force ouvrière a historiquement perdu des plumes avec la mondialisation, les délocalisations et la possibilité pour les gros prédateurs d’aller planter leurs griffes dans des zones où la main-d’œuvre est encore plus fragile, encore plus exploitable...
Il arrive cependant que des hommes et des femmes se battent jusqu’au bout pour leur dignité. Ces dernières années ont été le théâtre de grands combats où l’on constate, à chaque fois, l’abandon de celles et ceux qui ont fait les fortunes de possédants, la gloire industrielle de la France, et qui sont jetés comme des mouchoirs en papier.

- En savoir plus
- Voir le film en VOD
- Voir le film en DVD

A LA RECHERCHE D’UN EMPLOI POURRI

Et vient le moment où il faut aller au "pôle emploi". En cette année 2016, ça concerne environ 3,5 millions de Français. C’est l’enjeu de tous les engagements politiques. Dans la réalité, on est loin d’un simple problème statistique, d’une simple promesse électorale...

- En savoir plus
- Voir le film en VOD
- Voir le film en DVD

NE PAS PERDRE SA VIE A LA GAGNER

Gagner sa vie alors qu’il n’y a pas de boulot n’est pas favorable à une réflexion progressiste. Il faut bien gagner sa croûte... Mais les exploiteurs de misères qui exercent une pression permanente sous prétexte de chômage généralisé sont désarmés par celles et ceux qui ne veulent plus aller au turbin. Parmi ces résistants au travail, des gens qui en ont simplement plein le dos, qui n’ont pas l’intention de se laisser faire, des gens qui imaginent d’autre voies, sur les chemins de la décroissance... Des pistes de réflexions essentielles, en guise de conclusion provisoire... Grève générale illimitée !

- En savoir plus
- Voir en VOD
- Voir en DVD

- En savoir plus
- Voir le film en VOD


- En savoir plus

- Voir en VOD
- Voir en DVD

- En savoir plus
- Voir en VOD
- Voir en DVD

Ce cycle sera mis à jour régulièrement.

NOS CARTES PRE-PAYEES POUR VOIR CES FILMS EN VOD

Le moyen le plus pratique pour regarder des films en VOD sur ce site (au tarif le plus avantageux) est de prendre un carte pré-payée, qui sera débitée d’une unité à chaque film visionné. Les recettes des ces participations financières que représentent les locations VOD, les ventes des DVD, sont réparties avec les ayants-droits et contribuent (très très modestement) à la fabrication et à la diffusion d’autres films.

DES LIVRES DISPONIBLE ICI

- Semaines agitées (Livre+CD)autour du mouvement des retraites 2010

- Putain d’usine de J.P. Levaray (Agone)

- Une histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours de H. Zinn (Agone)

- Karl Marx, le retour de H. Zinn (Agone)

A ECOUTER SUR LA-BAS.ORG

- Spécial LÀ-BAS Hebdo n°42 [RADIO 60’00]

Les films du cycle