Menu

Les nouveaux chiens de garde

Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.

Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les nouveaux chiens de garde dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.

Disponible en VOD et téléchargement

Le livre de Serge Halimi

Les médias français se proclament « contre-pouvoir ». Mais la presse écrite et audiovisuelle est dominée par un journalisme de révérence, par des groupes industriels et financiers, par une pensée de marché, par des réseaux de connivence.

Alors, dans un périmètre idéologique minuscule, se multiplient les informations oubliées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices, les services réciproques. Un petit groupe de journalistes omniprésents – et dont le pouvoir est conforté par la loi du silence – impose sa définition de l’information-marchandise à une profession de plus en plus fragilisée par la crainte du chômage. Ces appariteurs de l’ordre sont les nouveaux chiens de garde de notre système économique.

Sur le même thème

Disponibles en DVD et/ou VOD (cliquez sur l’image pour plus d’informations).

Aller plus loin


- Le livre de Paul Nizan, Les chiens de garde, aux Editions Agone est à retrouver ici

- Une émission de Là-bas si j’y suis au moment de la sortie du film (en libre accès) :

"Dieu merci, nous ne sommes plus au temps de l’ORTF où le Ministre de l’Information venait à la télé présenter "sa" nouvelle formule du journal.
Sorti en 1997, "Les nouveaux chiens de garde" s’est vendu à 250 000 exemplaires sans que son auteur (Serge Halimi) ait concédé le moindre passage en télé.
En 1932, les chiens de garde que Paul Nizan prenait pour cible étaient les philosophes au service du pouvoir. Ceux de Serge Halimi sont les éminents journalistes et les médiacrates au service des puissances d’argent. Le livre est devenu un film qui sort mercredi 11 janvier.
Aujourd’hui, heureusement, les journalistes sont indépendants. Vraiment ?
Avec Jean Gadrey (économiste) Michel Naudy (journaliste au placard) Gilles Balbastre (réalisateur) et Serge Halimi."
A réecouter ici

CARTES VOD

Vous pouvez utiliser notre service de location de VOD (Video on demand, vidéo à la demande) en payant avec votre CB ou avec une carte prépayée. Ces cartes vous donnent des crédits qui vous permettent de louer des films ultérieurement quand vous voulez et SANS LIMITE DANS LE TEMPS (vous vous en servez comme une carte de crédit, un "porte-monnaie"). En vous encartant, vous soutenez et en plus vous y gagnez ! (en temps et en argent)


À découvrir

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes

À propos

Réalisateurs : Gilles Balbastre, Yannick Kergoat
Montage : Yannick Kergoat
Nominations : César du meilleur film documentaire
Scénario : Gilles Balbastre, Yannick Kergoat, Serge Halimi, Patrick Rimbert, Renaud Lambert
Date de sortie initiale : 10 juillet 2011