Menu

Outmonster the Monster, le premier album de The Angry Cats

The angry cats

Lorsque Fred, Tom et Chris forment The Angry Cats en 2010, ils ont déjà plusieurs vies de musiciens à leur actif, des centaines de concerts, des dizaines d’heures de studio, des expériences tous azimut et une solide culture musicale. Influencé à la fois par le Rock’n’Roll, le Punk-Rock, le Texas-blues, la Musique Industrielle ou encore le Stoner, le son du trio est très personnel, à la fois classique et dopé par une énergie multiforme et révoltée, celle du Rock depuis ses origines. The Angry Cats ont joué dans les réseaux alternatifs de France, de Suisse ou d’Allemagne, et aussi sur des scènes prestigieuses, comme au Jazz Festival de Montreux ou encore à l’Olympia à Paris.

Fred Alpi : chant, guitare.
Né en Suède, Fred vit à Amiens, Bruxelles, Berlin puis Paris. Son parcours va du Punk-Rock à la Musique Industrielle en passant par la Chanson, le Blues et le Rockabilly. Une voix de crooner et des guitares qui alternent mélodies et stridences bruitistes.

Chris Gianorsi : batterie.
Niçois d’origine, Chris se prend d’amour pour les tambours dès son plus jeune âge, et a joué dans des combos influencés par le rock et le hard rock des 60’s et des 70’s. Son style éruptif rappelle celui des batteurs de power trios légendaires.

Tom Decaestecker : basse.
Tom voit le jour au cœur des brumes flamandes, et avant de jouer de la basse dans un groupe punk à la suite d’un voyage initiatique en Amérique du Sud, il est guitariste et chanteur de blues. Un son de basse nerveux, un jeu tendu et une forte présence scénique.

Photo © Jean Fabien

Un extrait

Les textes

Les textes expriment souvent l’essence libertaire du groupe. A Day of Fear and Frown raconte le meurtre de Michael Brown à Ferguson, I Just Can’t Keep Out of Politics fait le constat de l’impossible neutralité, pendant qu’Outmonster the Monster questionne les limites de la radicalité et qu’Information illustre le tourbillon médiatique. Le tout sous l’influence de The Invisible Hand, sensée harmonieusement réguler l’ordre du monde, et à laquelle se soumet le naïf qui se rêve en Master of the World. L’amour tient aussi un rôle important, avec Put Your Hand in Mine et sa non-demande en mariage, The Sound of Silence qui parle du besoin de distance et I Need You de celui de la présence de l’être aimé. Des portraits aussi, comme dans A Piece of Steak, inspiré de la nouvelle du même nom écrite par Jack London, dans laquelle Tom King, un vieux boxeur, est contraint de remonter sur le ring pour échapper à la faim. Dans ce chaos, Everyone I Know questionne : que sont mes amis devenus ? L’album Outmonster The Monster appartient à son temps et à ses colères noires.

Revue de presse

Rolling stones (octobre 2016) : Ce combo stoner en diable, mais rockab’ dans l’esprit, signe enfin un premier album attendu après la publication d’une petite série d’EP. Ce trio parisien s’est formé en 2012. Depuis, ils n’ont eu de cesse d’écumer de très nombreuses salles en France - dont l’Olympia ! - comme à l’étranger où leur son puissant teinté de toutes les nuances du rock a reçu un franc succès. Un rock qui sourd des sillons de ces onze titres, où les textes engagés de Fred Alpi, le chanteur militant, prennent une dimension supplémentaire : la production, puissante et sobre à la fois, les basses et les grosses guitares en avant - stoner un jour, stoner toujours - font de cet opus un must have pour véritables amateurs de rock. En clair : indispensable. Belkacem Bahlouli.

Plus d’infos

Web : www.theangrycats.com
Facebook : @TheAngryCats
Instagram : @TheAngryCats
Twitter : @TheAngryCats

The Angry Cats s’écoutent aussi sur SoundCloud, Apple Music, Spotify et Deezer

Contact : theangrycats@theangrycats.com

Discographie :
- 2014 : CD Maxi 5 titres Rock’n’Riot in Town (Nidstång/Believe Digital)
- 2012 : CD Maxi 4 titres The Angry Cats (Nidstång/Believe Digital)
- 2012 : Compilation Rockers Kulture #4 (Rock Paradise)

Videos : www.youtube.com/TheAngryCats
- 2014 : Fly Away From The Nightmare
- 2013 : Train Kept A-Rollin’
- 2012 : Fan the Flames of Discontent