Menu

Le cinéma de Pierre Carles

Après Pas vu pas pris, Enfin pris ?, Fin de concession, Hollande DSK, etc, Pierre Carles et ses comparses poursuivent leur critique radicale des médias. Ils se démènent pour faire entendre des points de vue minoritaires ou subversifs comme dans La sociologie est un sport de combat, Attention danger travail, Volem rien foutre al païs, ... Documentaire après documentaire, le travail de Pierre Carles s’inscrit dans un courant de contestation de l’ordre établi. Aujourd’hui le cinéaste offre la possibilité de prolonger notre regard critique sur l’information, de s’amuser des tabous et des manipulations des médias de masse, en combattant l’uniformisation des pensées et en découvrant de nouveaux mondes.

La trilogie médias

"J’ai retourné contre la télévision des méthodes, y compris des formes et des procédés de montage, qui sont ceux de la télévision, et une efficacité narrative qui est celle de la télévision. […] C’était vraiment un objet de télévision que je renvoyais à la télé, et ça leur a été relativement insupportable."

La "trilogie médias" de Pierre est enfin disponible en VOD et c’est ici que ça se passe. Avec Pas vu pas pris, Enfin pris et Fin de concession, Pierre Carles nous offre une plongée assez jubilatoire dans un univers qu’il nous semblait bien connaître et dont on découvre ici le vrai visage.
Des films toujours d’actualité. Ce constat serait désespérant, si ces films n’étaient pas avant tout des vrais comédies de cinéma, frôlant souvent avec le burlesque !

La sociologie est un sport de combat

Il y a des témoins du monde, ceux qui disent tout haut ce qu’on pense plus bas, ni gourous, ni maîtres, mais qui considèrent que la cité, le monde, peuvent être pensés. Le sociologue Pierre Bourdieu était de ceux-là. Pendant trois ans, de 1998 à 2001, Pierre Carles a suivi Pierre Bourdieu au travail, attelé à son quotidien, sous toutes ces facettes. En s’immisçant dans son bureau, ses salles de cours au Collège de France, lors de manifestations de rues ou à un meeting alter-mondialiste, ce film révèle la pensée de Bourdieu en train de se dire en mouvement. Donnant à voir le combat généralement invisible que mène le sociologue contre l’ordre dominant. Et c’est une pensée qui se déploie comme familière, à côté de nous, et toujours abordable, celle d’un intellectuel qui choisit de penser son temps, prônant l’intelligence et l’analyse comme armes fatales.

OPÉRATION CORREA

L’Équateur dirigé depuis 2007 par le président de gauche Rafael Correa propose des solutions originales à la crise économique, sociale et environnementale. Pierre Carles et son équipe s’apprêtent à prendre leur poncho et leur sac à dos pour aller voir à quoi ressemble le « miracle équatorien » boudé et ignoré par la presse française.
L’épisode 2 sortira cette année dans les salles. Plus de renseignements ici.

Filmographie

1995 : Juppé, forcément, diffusé sur Arte.
1998 : Pas vu pas pris, 90 minutes
2001 : La sociologie est un sport de combat, 146 minutes
2002 : Enfin pris ?, 93 minutes
2003 : Attention danger travail, réalisé avec Christophe Coello et Stéphane Goxe
2006 : Ni vieux, ni traîtres, réalisé avec Georges Minangoy, consacré à Action directe
2007 : Volem rien foutre al païs, réalisé avec Christophe Coello et Stéphane Goxe
2008 : Qui dit mieux ?, réalisé avec Christophe Coello et Stéphane Goxe
2008 : Val est vénere, réalisé avec Éric Martin
2009 : Choron, dernière : Vie et mort du professeur Choron et de Charlie Hebdo, réalisé avec Éric Martin, 104 minutes
2010 : Fin de concession, 128 minutes
2012 : Hollande, DSK, etc réalisé avec Julien Brygo et Aurore Van Opstal, 76 minutes
2014 : Opération Correa 1re partie : Les ânes ont soif.

En savoir plus

Pierre Carles pas à pas. Un dossier complet à lire sur filmdeculte ici

Non-travailleurs de tous les pays, unissez-vous, un entretien avec Pierre Carles et Stéphane Goxe par Corinne Maier, pour The Idler.

La science dérange, entrevue recueillie par Gaëlle Assier, 491, n°65, novembre 2001 à propos du film La sociologie est un sport de combat.

Entrevue avec Fred Alpi, Barricata à lire ici

Les films du cycle