Menu

Le challat de Tunis

Tunis, avant la révolution. En ville, une rumeur court. Un homme à moto, armé d’un rasoir, balafrerait les fesses des femmes. On l’appelle le Challat. D’un quartier à l’autre, on en plaisante, on s’en inquiète, on y croit ou pas. Tout le monde en parle... mais personne ne l’a jamais vu. Dix ans plus tard, sur fond de post-révolution, les langues se délient. Une jeune réalisatrice mène l’enquête. Ses armes : humour, dérision, obstination.

Revue de presse

Transfuge : "Le grotesque et le documentaire finissent par s’égaliser si harmonieusement que la cinéaste au bout du compte accouche moins d’une critique narquoise que d’un autoportrait lucide et hilarant. Celui d’un pays certes névrotique, mais capable, en toute occasion, même au coeur de la barbarie, de se rire de lui-même."

Positif  : "D’emblée, Kaouther Ben Hania brouille les pistes et jongle en permanence entre fiction et réalité. Qu’importe, on cesse vite de se poser la question du vrai et du faux. (...) Un film inclassable, salubre mais sacrément inquiétant !"

Le Nouvel Observateur : "La cinéaste invente un genre hybride et provoque des émotions composites, où le doute le dispute à la certitude et le rire, à la colère (...). C’est un très bon film."

Télérama : "Fiction et réalité s’entremêlent pour mieux évoquer la complexité de la condition féminine dans les pays arabes. Le tout avec une ironie mordante."

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente

À propos

Scénario : Kaouther Ben Hania
Image : Sofian El Fani
Son : Moez Cheikh
Montage Son : Margot Testemale
Mixage : Mélissa Petitjean
Montage : Nadia Ben Rachid
Musique : Benjamin Violet, Si Lemhaf
Avec : Jallel Dridi, Moufida Dridi, Mohamed Slim Bouchiha, Narimène Saidane, Kaouther Ben Hania