Menu

Festival d’Attac - Images mouvementées

On vous recommande la 15ème édition du festival Images Mouvementées d’Attac qui se déroulera du 21 septembre au 5 octobre 2017 (les mardis et jeudis) au cinéma Le 5 Caumartin (Paris 9e) autour du thème de la désobéissance.

Toutes les infos ICI
Le PROGRAMME à télécharger
VOIR La bande-annonce

L’édito du festival

Que de désastres en marche : destruction des solidarités, privatisations des biens communs, insécurité sociale, périls écologiques… ! Ces banquiers et ces politiciens (on s’y perd) qui ont décidé de nous rendre la vie de plus en plus austère nous imposent des sacrifices qu’eux-mêmes ne feront jamais. Ils nous traitent par le mépris, nous qui ne sommes « rien » parce que nos comptes en banque ne sont pas assez garnis. Oui, nous préférons les valeurs humaines aux valeurs marchandes. C’est pour cela que nous obéissons avant tout à nos consciences. Lorsque les règles nous semblent illégitimes, injustes ou inhumaines, nous revendiquons de ne pas nous y plier. Et lorsque le pouvoir privilégie les intérêts de quelques-uns au détriment de ceux du plus grand nombre, qu’il ne compte pas sur nous pour rester dociles ! Désobéissons à la loi du profit, à la loi du plus fort ! Sans violence, si possible : à la « Gandhi style »… Au 21e siècle, la désobéissance civile est toujours, et plus que jamais, d’actualité. « Réfléchir, c’est commencer à désobéir ». C’est ce que nous vous proposons avec ces quelques soirées où ilfera bon partager le cinéma et la réflexion.
L’équipe du festival

Attac, c’est quoi ?

Attac est une organisation internationale impliquée dans le mouvement altermondialiste. Nous combattons la mondialisation libérale et travaillons à des alternatives sociales, écologiques et démocratiques afin de garantir les droits fondamentaux pour tous. Nous luttons notamment pour la régulation des marchés financiers, la fermeture des paradis fiscaux, l’introduction de taxes globales pour financer les biens publics mondiaux, l’annulation de la dette des pays en développement, un commerce équitable et la mise en place de limites au libre-échange et aux mouvements de capitaux.

Actu plus ancienne Actu plus récente