Menu

Ceci n’est pas un film

Disponible en VOD

En Iran, Jafar Panahi est arrêté à son domicile le 1er mars 2010 et accusé de "propagande contre le régime". Il est jugé quelques mois plus tard et condamné à six années de prison, assorties d’une interdiction pour une durée de vingt ans de tourner des films. En mai 2011, alors qu’il est assigné à résidence dans l’attente de l’appel de son procès, il fait parvenir au festival de Cannes Ceci n’est pas un film sous la forme d’une clé USB cachée dans un gâteau...

Cette lettre filmée, adressée au vaste monde avec un humour ravageur, frappe par sa dignité, son ironie, son insolence. Reclus dans son appartement, Jafar Panahi fait de sa situation le sujet même de son film : que reste-t-il à un cinéaste qui n’a plus le droit de filmer ?

Le réalisateur

Jafar Panahi, sept longs métrages à son actif depuis 1995 (Le Cercle, Sang et or, Hors jeu) est un des fers de lance de ce "néoréalisme" persan qui fait trembler sur ses bases le pouvoir iranien. Avec cette auto-mise en scène, il signe un concentré subversif et burlesque de son cinéma.

Revue de presse

Télérama : "Pas de doute : ceci est bel et bien un film. Avec de purs moments de cinéma."

Positif : "Ceci n’est pas un film" relève de l’alchimie, certes modeste, qui transforme la restriction en un travail artistique. Un interdit en une richesse."

Les Cahiers du cinéma : "Panahi donne de ses nouvelles, il le fait en ouvrant les fenêtres, en créant des courants d’air, en laissant venir à lui toute une matière vivante, voix, souvenirs, imaginations qu’il pétrit et transforme en poudre d’escampette."

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Voir le site dédié au film

À propos

Iran, 2011
De Mojtaba Mirtahmasb, Jafar Panahi
Durée : 1h51
Sortie : 28/09/2011
Edition Dvd : Potemkine