Menu

Bonne route Monsieur Pujadas !

David Pujdas raccroche les gants (de scooter) et cesse de conduire le JT de France 2... Il va nous manquer. Son fameux "Génial !" quand les tours du World Trade Center sont tombées en 2001 l’avait brillamment propulsé dans la course à l’audimat. Il y a eu aussi cet épisode remarquable devant le syndicaliste Xavier Mathieu, où il s’est montré bon chien de garde contre le syndicaliste en colère. On se souvient de son mépris pour les ouvriers jetés à la benne avec bien moins d’indemnité que lui, qui a assez d’amis puissants pour retrouver très vite du boulot comme cireur de pompes de luxe. Nous avions eu droit aussi à sa grande leçon de journaliste dans Chomsky & Cie à propos de "la vérité qu’on a dans la main" (ou on se sait plus où...) Et puis, on ne compte plus tous ces interviews présidentiels, qui lui ont finalement permis de décrocher vaillamment la "laisse d’or". David, nous ne t’oublierons jamais !

Un petit hommage, extrait du film de Pierre Carles, Fin de concession (C-P Productions - 2010) :

Devant la vague d’indignation que suscite encore la rediffusion de l’extrait du film de Pierre Carles datant de 2010 où, pour les besoins du tournage, le scooter de Pujadas avait donc été repeint en or (quelle violence insupportable pour les amis des scooters et les assureurs de Pujadas !), voici un autre exemple de condamnation de la violence contre les ordinateurs, qui avait aussi fait réagir le même Pujadas... Quand on voit qu’un syndicaliste qui vient de comprendre que parmi ses camarades certains finiront au bout d’une corde ou sous un train, refuse de baisser les yeux, c’est indignant pour la mémoire des scooters et des ordinateurs !

Quelques années plus tard, en octobre 2015, face à la propagande antisyndicale massive dans "l’affaire des chemises arrachées d’air France", Xavier Mathieu réagit :

"Non, rien de rien, non, je ne regrette rien !" (Edith Piaf)

Actu plus ancienne Actu plus récente