Menu

Antoine Fornelli, roi de Tanna

Disponible en VOD

Dans le Pacifique Sud, le seul exemple d’un "colonialisme conjoint", le condominium anglo-français des Nouvelles-Hébrides devient l’État de Vanuatu en 1980. En 1976, Antoine Fornelli, d’origine corse, part pour Tanna, une des 80 îles de l’archipel où il va devenir, à dessein ou par hasard, l’ami des gens de l’île et un leader du culte John Brum qui oppose la vie traditionnelle à la sévérité des missionnaires. Il va déclarer la guerre aux Français et aux Anglais. On envoie la troupe. Le mythe Fornelli est né. Fornelli, ce résistant qui vivait dans une pièce avec pour seule décoration un drapeau corse et un drapeau nazi...

Qui était Antoine Fornelli ? Ce film autour d’un personnage mythique s’immisce entre vérité et réalité. Entre réalité "objective" et vérités individuelles croisées. Antoine Fornelli est mort le 13 octobre 1999, quelques mois après le tournage de ce film.

Documentaire amer sur l’influence des colons dans les Nouvelles-Hébrides, André Waksman nous emporte sur l’île de Tanna pour mieux explorer les enjeux du colonialisme au XXe siècle. Portrait cynique de la figure de l’occidental paternaliste, celui que l’on appelle « Roi de Tanna » est bien vite tourné en dérision. En présentant point par point les différentes problématiques Hébrides – notamment le partages des territoires avec la Grande-Bretagne, le réalisateur réussi à nous montrer avec des témoignages plus qu’authentique les jeux de pouvoirs qui ont divisés le peuple de l’île de Tanna.

André Waksman

« Je suis franco-américain, sans une goutte de sang français ni américain », voilà comment se présente André Waksman, réalisateur de L’Enjeu Pacifique et du Roi de Tanna. Fils d’émigré polonais juif, il se passionne pour l’art à 14 ans. Par un coup de piston, on lui propose un travail à Hollywood et pourtant il choisit Paris où il devient vendeur de film. L’audiovisuel le satisfait rapidement et il se dirige vers des réalisations télévisuelles. « Trop engagés », la plupart de ses films mettent du temps à sortir, voire ne sorte pas du tout. Il dit de son œuvre : « Je crée comme je respire : rapidement et sans réfléchir, mais c’est un besoin aussi vital pour moi que de respirer. ». Aujourd’hui ses documentaires sont un témoignage essentiels à la mémoire des tragiques évènements de la Calédonie, et une preuve importante de la part de la France dans le chaos engendré entre 1988 et 1998.

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente

À propos

Un film de André Waksman