Menu

Anatomie d’un rapport

Un cinéaste et une enseignante dissèquent leurs rapports de couple. La prise de conscience féministe de la jeune femme va modifier leur relation.

Film culte de 1976, sorte de douloureuse comédie de libération sexuelle, Anatomie d’un rapport offre un tableau vivant de son époque, et plus ­encore : un couple mythique, tel un Beauvoir-Sartre de cinéma, prouve que cet art est un instrument de savoir ; pour ceux qui l’ont fabriqué et l’ont vu, il se propose comme un prototype de film nouveau basé sur une idée saugrenue : filmer le(s) sexe(s) sans érotisme.

Disponible en VOD et en téléchargement

Revue de presse

DVDclassik : "Influencé par La Maman et la putain de son ami Jean Eustache, Moullet a envie de parler des rapports intimes d’un couple et plus largement de voir comment les agitations de l’époque - entre discours du MLF et libération sexuelle - influencent une histoire d’amour. L’idée est aussi simple qu’audacieuse : deux personnes à l’écran qui mettent des morceaux de leurs vies (réels ou fantasmés) dans le film. Moullet a envie de se mettre à nu - au sens, à poil - dans le film et endosse naturellement le rôle de "Lui"."

France culture : "Le cinéma des cinéastes - "Anatomie d’un rapport" de Luc Moullet (1ère diffusion : 26/09/1976)"
Une émission à réecouter ici :

Libération : "Réalisée avec sa compagne Antonietta Pizzorno, cette chronique d’une crise conjugale a la saveur des meilleurs Moullet"

Luc Moullet

JPEG - 173.3 ko

Né en 1937 et cinéphile dès son plus jeune âge, Luc Moullet entre aux Cahiers du cinéma à dix-huit ans aux côtés de Truffaut, Rivette, Godard, Chabrol et Rohmer. Il est l’auteur d’une Politique des acteurs et d’essais sur Buñuel, Lang et King Vidor. Il réalise ses premiers films en 1960.
A partir de 1966, il devient acteur en même temps que producteur (de ses propres films mais aussi d’Eustache ou de Duras). A ce jour il a signé trente-huit films de tous formats, du court au long métrage, et de tous genres (comédie, aventure, western, film érotique, journal intime, road-movie,documentaire, policier...). Tous sont reliés par un fil d’or et d’Ariane, tendu de bout en bout : le comique.
Il est présenté comme le seul cinéaste burlesque de la Nouvelle Vague, il lui suffit de poser son regard sur l’humanité et la société qui l’entourent pour en révéler les travers.


Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes

À propos

Réalisation : Luc Moullet, Antonietta Pizzorno
Avec : Marie-Christine Questerbert, Luc Moullet, Viviane Berthommier et Antonietta Pizzorno
Scénario : Luc Moullet
Directeur de la photographie : Michel Fournier
Année : 1976
Durée : 1h22 minutes