Menu

Abonnement - Editions DVD 2019

Pour vous simplifier la vie, devancer vos attentes sur les déclarations du président, voici une offre coopérative d’abonnement à nos éditions à venir cette année... Un truc pour économiser un pognon de dingue et nous permettre d’anticiper et de grouper les envois. La vie est belle sur la Pangée !

Pour seulement 100 € (frais de ports compris) vous recevrez 7 éditions DVD (dont un coffret 5 DVD et un double DVD) + une carte VOD 5 films.

Offre valable pendant un mois (dépêchez-vous !)
100 € frais de port compris au lieu de 148 euros.
Date limite : 19 mai 2019



(visuels provisoires)

CALENDRIER

TOUT DE SUITE
- 5 crédits VOD
MAI
- O.J. : Made in America (coffret 5 DVD)
- Nadja Berruyer, brodeuse
SEPTEMBRE
- Tomorrow Tripoli (coffret 2 DVD)
- Ravachol (+ 1h20 de courts métrage)
NOVEMBRE
- Micheline
- Au prochain printemps
- The sound before the fury / Archie Shepp

O.J. : MADE IN AMERICA (5 DVD)

Le Monde : "Passionnant de bout en bout"
Télérama : "Un document exceptionnel"
Los Angeles Times : "Un film si captivant que vous voudriez qu’il ne s’arrête jamais".

L’histoire d’un héros forgé par l’Amérique blanche et sauvé par l’Amérique noire.
La série documentaire O.J. : Made in America d’Ezra Edelman, récompensée de l’Oscar du meilleur documentaire en 2017, raconte l’histoire du célèbre sportif O.J. Simpson et son procès après le meurtre de son épouse et de son amant. Celui qui disait : « Je ne suis pas noir, je suis O.J. », se retrouve, malgré lui, au cœur de la question raciale américaine et de la lutte pour les droits civiques. O.J. n’avait que faire de ce mouvement et de la cause des africains-américains dont il s’était extrait par le sport de haut niveau et ses amitiés dans le monde des Blancs, mais ses avocats vont habilement faire entrer la question par la grande porte du tribunal. Tout est filmé, tout est montré, tout est série à suspense et à rebondissements, tout est fou, c’est l’Amérique. Et ce film est le miroir inversé de notre film sur Howard Zinn, complétant ainsi notre série de DVD édités sur l’histoire des Etats-Unis.

Coffret 5 DVD • Durée : 7h30 • VOSTF

NADJA BERRUYER : BRODEUSE

Une immersion fascinante dans l’atelier d’une brodeuse exceptionnelle

Que veut dire « broder » ? Quelles sont les techniques de la broderie ? La réalisatrice, Aurélie Martin, nous amène au coeur des créations d’une exceptionnelle brodeuse. Nadja Berruyer s’est glissée par hasard dans un métier quasiment disparu. Son talent est vite reconnu. Elle travaille dans l’atelier de Christian Lacroix et pour le film Brodeuses où elle prête ses doigts agiles à la comédienne Ariane Ascaride. Folies Bergères, Opéra Bastille, publicité, cinéma, Nadja broda aussi les habits verts d’académiciens avant de se consacrer maintenant seulement à ses créations.Très loin de « l’ouvrage de dame » ses broderies se lisent recto verso et prennent du volume. Nadja se plait à explorer la matière brute et les objets de récupération. Aux perles de verre, de nacre ou de métal, viennent s’ajouter les anciens francs, des minuscules boulons, des mécanos. Aurélie Martin filme avec douceur et précision cet art de la main pluriséculaire dans un film rempli de perles et de merveilles où le savoir-faire artisanal est transcendé pour en faire un art.

Durée : 62 mn

TOMORROW TRIPOLI (2 DVD)

Tomorrow Tripoli nous a bouleversé. C’est un choc. Vivre au coeur d’une insurrection pendant plus de 8 mois, passer à travers les balles, toucher la profondeur d’un soulèvement, le coeur des hommes qui se révoltent, qui prennent les armes et qui vont chercher le tyran chez lui... De notre mémoire de cinéphiles, nous n’avions jamais vu un tel film de cinéma documentaire. Parallèlement à la sortie DVD, nous préparons actuellement une série de projections accompagnés de rencontres avec le phénoménal Florent Marcie. Le DVD sera complété d’un long entretien passionnant avec le réalisateur dont l’expérience et la réflexion sont très précieuses en ces temps de grands bouleversements.

Coffret 2 DVD • Durée : 2 x 2h50 • VOSTF + sous-titres anglais

RAVACHOL, un film de Bernard Cerf

Quelques jalons de la vie de l’anarchiste Ravachol commentés par des militants d’aujourd’hui.

Jamais un film n’avait été jusque-là réalisé sur le « rocambole de l’anarchisme » de la fin du XIXè siècle : Ravachol, du temps de la propagande par le fait et de l’action directe. Dans ce docu-fiction réalisé par Bernard Cerf des Productions aléatoires, un des animateurs du cinéma expérimental français, on retrouve des acteurs talentueux mais aussi Jean-Marc Rouillan, militant d’Action Directe ayant effectué 28 ans de prison. Dans ce film, seulement diffusé sur France 2 mais jamais édité en DVD, l’auteur pose cette question inquiétante mais qui devrait préoccuper nos dirigeants politiques : Les conditions ne sont-elles pas réunies aujourd’hui pour faire naître de nouveaux Ravachol ?

DVD sérigraphié • Durée : 1h01 + Courts métrage (1h20) • Sous-titres : anglais

THE SOUND BEFORE THE FURY / Archie Shepp

« Ce qui se passe ici n’est que le bruit de la fureur des opprimés »

Un documentaire mêlant archives inédites et performance musicale : The sound before the fury de Lola Frederich et Martin Sarrazac, est construit autour du grand saxophoniste américain Archie Shepp et de son album mythique Attica Blues en hommage au soulèvement de la prison d’Attica (1972) qu’il revisite 40 ans plus tard. Ce film étonnant, doté d’une grande énergie, démontre à quel point la démarche esthétique n’est jamais étrangère aux questions de fond. Archie Shepp est un musicien qui s’engage pleinement dans sa musique mais aussi dans les luttes de son temps, lui-même ayant été très actif dans le mouvement d’émancipation africain-américain à partir des années 1960.

Durée : 88mn

AU PROCHAIN PRINTEMPS et MICHELINE

Parmi nos autres préoccupations récurrentes, il y a la représentation d’une France populaire, celle des campagnes, des chemins de fer et des ronds-points, celle qui passe souvent sous les radars des médias, mais qui a pourtant toujours été là sous nos yeux et dans quelques films… Une France qui, un beau jour, s’invite dans l’actualité à la stupeur générale. Parmi les films qui explorent en profondeur cette France, il y a Micheline et Au prochain printemps de Luc Leclerc du Sablon, deux films sortis au cinéma mais jamais édités en DVD jusque-là.
Tous deux sont des rencontres cinématographiques à travers le voyage : l’un par une errance dans les trains des lignes secondaires de la France des années 90 où l’on fumait encore dans les wagons et l’autre à travers la France pendant la campagne électorale présidentielle de 2007. Il y a du mouvement, il y a du hors-champs, de la sensibilité, de la poésie, l’accordéon de Marc Perrone et des rencontres touchantes de sincérité qui nous montrent cette France « invisible » à qui on ne la raconte pas.

Micheline, c’est l’histoire d’un voyageur qui a décidé un beau jour de prendre le train et de ne plus redescendre, avant longtemps. Monter et ne plus descendre que pour en prendre un autre, une correspondance. Tout le monde en a rêvé. De gare en gare, de train en train, en voiture tout le monde ! Deuxième classe, compartiment, couchette, autorail. Un film qui fait tac tac, roulant, itinérant. Un train jaune et rouge dans nos mémoires, qui enchaîne les tunnels et les viaducs, les montagnes et la plaine, les vaches et la mer. Et le délicieux petit bonheur de se souvenir qu’on est vivant.

Micheline qu’il est un grand film de service public à l’heure ou la SNCF supprime les lignes et ferme les gares.“ Politis

Durée : 1h40 + court métrage (10mn)

Trente six semaines dans la vie d’un pays qui va se choisir, pour cinq ans, un président nouveau. Inventaire avant élection, au café, chez le coiffeur, à l’atelier, des moments choisis dans la vie du pays. À bonne distance des idées faciles et du cynisme ambiant, Luc Leclerc du Sablon part à la rencontre des habitants de ce pays, pour parler des lendemains qui se dessinent.

Tout est politique, disait-on quand j’étais enfant. À tout propos, le football, Anquetil, Poulidor, étaient politique. La minijupe, la DS 21, Jean-Claude Killy, Les Rolling Stones, l’art, le sexe, la religion, la drogue, tout était politique. Et aujourd’hui ? Je n’ai jamais pensé qu’en allant filmer dans la Creuse ou dans le Finistère, j’allais découvrir une petite communauté d’hommes et de femmes qui auraient mis au point un corpus politique, philosophique, et que j’allais revenir en disant : « ils ont trouvé la solution, je l’ai filmée ». Non, je n’ai rien trouvé que des gens intelligents. Je suis sûr qu’il y a de l’intelligence partout, il suffit d’avoir envie d’aller la chercher.
C’est un voyage, un acte d’humilité. De la part d’un cinéaste comme de celle d’un politique, d’un responsable syndical. Il faut aller chercher cette intelligence la où elle est, comme elle se présente. C’est un acte politique de la mettre en valeur, dans la lumière. Luc Leclerc du Sablon

Durée : 1h38 + le moyen métrage "Nation-Etoile" (44mn)

← Un choc : Tomorrow Tripoli, un film de Florent Marcie Les mutins en Corée (du Sud) →